Retour vers le passé à la Tour Roland

Samedi 26 juin 2021, le temps de quelques heures, j’ai fait un bon dans le temps, direction le XIIe siècle, sur les terres du seigneur Roland de Lacheni, vassal[1] de Raoul IV de Crépy, comte de Vermandois (Oise, Picardie).

En l’an de grâce 1137, à la demande du comte, le seigneur Roland a fait bâtir dans son village une tour, appelée la Tour Roland, ainsi que des fortifications. Édifiée sur une motte castrale[2], la tour, bâtie en bois sur des fondations de pierres, est la demeure du seigneur. Elle est composée de trois niveaux : le cellier en sous-sol, la salle de réception[3] au-dessus, puis enfin le logis du seigneur. Entourée d’un large fossé, la tour est accessible par le seigneur et ses gens (chevaliers, serfs[4], paysans, domestiques) par un pont de bois ; un escalier extérieur permet d’accéder directement à la salle de réception, richement décorée : une grande table en chêne, des bancs, des tabourets, des boucliers, des armes et des peaux d’ovins ou de bovins sont accrochés aux murs. Depuis cette salle, un escalier mène à l’étage supérieur, dans les appartements du seigneur.


Cette tour Roland, haute de douze mètres et visible à 20 kilomètres à la ronde, ainsi que le village médiéval qui l’entoure, nous les devons à Bruno de Saedeleer, un passionné d’histoire, notamment celle de l’Oise dont il est originaire. En 2002, il a fondé l’association Sauvegarde du patrimoine afin protéger et préserver des sites historiques locaux. C’est en 2009 que naît le projet de reconstituer un village médiéval du XIIe siècle en faisant de la motte castrale de la commune de Lassigny un parc historique. Bruno et ses collaborateurs avaient pour objectif de faire revivre l’histoire du fief du seigneur de Lacheni et ont donc effectué des recherches très poussées sur le sujet ; ainsi certains des personnages présents dans le village ont réellement existés.

Le parc de la tour Roland ouvre pour la première fois ses portes aux visiteurs en 2013, qui sont propulsés plus de 1000 ans en arrière. Outre la tour fortifiée, le site comprend une forge, une grande, une maison, le four du potier, une meule, deux écuries, une étable, un jardin, un verger et quelques animaux. À l’entrée, vous êtes accueillis par des soldats en armes, et si vous avez de la chance, par le seigneur Roland de Lacheni (ancien nom pour Lassigny, actuelle commune sur laquelle est bâti le village médiéval) en personne, qui n’est autre que Bruno de Saedeleer.


Le 26 juin 2021 se tenait une grande fête médiévale qui permettait aux visiteurs, outre la balade du village médiéval et de la tour Roland, de voir des reconstitutions de tournois entre chevaliers ainsi qu’une bataille entre deux seigneurs… Le seigneur de Lacheni en est bien entendu sorti vainqueur !

En tant qu’historienne, je ne peux qu’avoir les yeux qui brillent lorsque je me retrouve dans ce genre d’endroits, que je croise un chevalier ou encore des soldats vikings. Cette petite bulle temporelle n’est pas uniquement réservée aux initiés, bien au contraire, les visiteurs, petits et grands, qui ne connaissent du Moyen Âge que ce qu’ils ont vu dans les Visiteurs sont également les bienvenus. Sur place, vous discuterez avec un chevalier, un paysan, un curé ou encore Éléonore du Vermandois, qui se feront un plaisir de partager avec vous des anecdotes sur la construction de ce village, mais également sur la vie des Francs[5] au XIIe siècle dans un village fortifié.

Si vous avez l’occasion de venir passer une journée à Compiègne ou dans ses alentours, je vous conseille vivement de venir visiter ce village médiéval, situé à 23 kilomètres au nord de Compiègne, vous ne serez pas déçus.


[1] Une personne liée à un seigneur par la cérémonie de l’hommage.

[2] Une motte castrale est une fortification faite d’une butte de terre sur laquelle est construit une tour ou petit château, en général en bois (par la suite seront construits des châteaux forts en pierre).

[3] Lieu où le seigneur reçoit ses invités et rend la justice (au XIIe siècle, le pouvoir du roi de France (Capétiens) est encore faible, les seigneurs rendent donc la justice eux-mêmes ; ce n’est qu’à partir du milieu XIIIe siècle qu’une justice royale se met en place et prend de plus en plus d’ampleur sur la justice seigneuriale).

[4] Paysan non libre qui appartient à un seigneur. Il ne peut ni se marier, ni léguer ses biens, ni quitter la seigneurie sans l’accord de son seigneur.

[5] Jusqu’au début du XIIIe siècle, les habitants de la Francie étaient appelés les « Francs ». Le roi Philippe Auguste (1180-1223) est le premier roi capétien à se faire nommer roi de « France ».


Sources:
https://tour-roland.com
Télé Star – Patrimoine


Pour en savoir plus…
https://tour-roland.com
https://www.facebook.com/LaTourRoland

France 3 en a parlé…
https://www.youtube.com/watch?v=GdQIUKv1Apc

Pour s’y rendre
La Tour Roland
Rue de la Tour Roland
60310 Lassigny

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :