Les mystères de Khéops

Khéops… ce nom a déjà été entendu par la plupart d’entre nous. Que ce soit grâce à l’école, dans l’actualité ou dans de nombreux médias… Mais connaissez-vous vraiment tout sur ce nom ? Connaissez-vous l’homme ? Connaissez-vous la Grande Pyramide ? Personne, à part Khéops, ne connait véritablement Khéops.

Khéops, un homme oublié ou un homme mystérieux ?


Fils du roi Snéfrou (mort en 2589 av. J.-C.), fondateur de la IVème dynastie de l’ancien Empire égyptien [ -2 670 à – 2 450] et de la reine Hétep-Hérès Ire (dates inconnues), Khéops (de son nom hellénisé, c’est à dire donner un caractère grec à une notion) reste une figure historique mystérieuse. Nombres d’archéologues et d’historiens débattent sur la biographie de ce dernier. Ils s’accordent sur le fait qu’il voit le jour vers 2609 av. J.-C. Son nom complet est Khnoum-Khofou qui signifie « le dieu Khnoum me protège ». Il monte sur le trône à la mort de son père, alors âgé d’une vingtaine d’années. Il ordonne la construction de la pyramide qui porte encore aujourd’hui son nom presque immédiatement après son accession au pouvoir. Les sources sur sa vie différent. En effet, certains comme le grand historien grec Hérodote (480 av. J.-C.-425 av. J.-C.), l’ont dépeint comme étant un homme cruel qui n’hésita pas à prostituer sa propre fille pour l’appât du gain. D’autres, au contraire, l’ont dépeint comme étant un pharaon très pieux, qui était bienveillant avec ses sujets, comme le papyrus Westcar. Les sources sur la vie et les actions du pharaon sont peu nombreuses. Mais celles-ci s’accordent sur le fait que le souverain était intéressé par l’achat et la vente de biens.

Le titre de l’article aborde la notion de mystère. Il est clair que ce pharaon est entouré de mystères par la mauvaise documentation de sa vie. Mais il n’est pas le seul à agrémenter le mystère...

Une prouesse architecturale qui fascine…

Qu’est-ce qu’une pyramide ? À part une forme géométrique, la pyramide est une construction architecturale utilisée dans les civilisations précolombiennes[1], égyptiennes, soudanaises ou encore asiatiques à des fins religieuses ou de sépulture. Encore maintenant, des pyramides sont construites pour symboliser la grandeur, pour symboliser un souvenir… La dernière en date a été enregistrée en 2006 comme Palais de la Paix et de la Réconciliation à Astana au Kazakhstan.  En Égypte, les pyramides servaient de lieux de sépultures pour les pharaons (rois et reines) et les nobles. Les premières ont été bâties il y a plus de 4 000 ans. Auparavant, les tombes des grands personnages étaient des mastabas : des édifices rectangulaires en brique à toit plat. La première pyramide connue en Égypte est celle du pharaon Djéser (premier pharaon de la IIIème dynastie), située à Saqqarah non loin de Memphis en Égypte. Elle est en réalité une superposition de six mastabas, ce qui forme un escalier géant. Par la suite, des centaines de pyramides ont été construites en Égypte et au Soudan.

La grande pyramide qui nous intéresse fait partie du complexe funéraire de Khéops, près de la ville de Gizeh en Égypte. La nécropole se situe à 8 km du centre-ville de Gizeh et à 25 km du Caire, capitale de l’Égypte. Elle est la seule des Sept Merveilles du Monde[2] encore existante aujourd’hui. Le complexe funéraire de Gizeh fut érigé sous la IVème dynastie. Celui-ci comporte des temples funéraires, plusieurs pyramides, dont trois censées renfermer les dépouilles des pharaons Khéops, Khephren (fils de Khéops) et Mykérinos (fils de Khephren), plusieurs annexes, d’une vaste nécropole de mastabas dans lesquels reposent des fonctionnaires et un Sphinx qui a la garde du domaine. Des fosses de barques solaires ont été découvertes aux pieds des pyramides. Les barques solaires sont un symbole de la mythologie égyptienne. Celles-ci devaient permettre au défunt, et particulièrement au souverain dans le contexte qui nous intéresse, de rejoindre les dieux dans l’au-delà.

Nécropole de Gizeh

Vers 2500 av. J.-C., le pharaon Khéops a fait bâtir une pyramide qu’il voulait si haute, qu’elle pourrait toucher le ciel. Il ordonna à son vizir[3] Hémiounou (dates inconnues) d’édifier l’une des premières pyramides à faces lisses. Le monument, qui était surnommé « Akouit » « la brillante », était recouvert d’un revêtement de pierres lisses et blanches qui la faisait briller au soleil. Ces pierres furent arrachées par des négociants musulmans quelques siècles plus tard.  Cette œuvre fait près de 146,5 m de haut et 233 m de côté. Elle est constituée de 2 300 000 blocs de calcaire pesant chacun 2 tonnes, collés avec un ciment qui n’a jamais pu être copié. Celle-ci fut une prouesse en tous points car les pierres angulaires aux fondations de chaque coin de la structure furent disposées en chevrons, de telle sorte qu’elles protégeaient la pyramide des tremblements de terre. D’après de nombreuses sources, elle fut bâtie entre 2589 av J.-C. et 2504 av. J.-C., en un temps record.

Depuis sa redécouverte au IXème siècle par le calife[4] abbasside Al Ma’mûn (786 apr. J.-C.-866 apr. J.-C.), de nombreux mystères entourent cette pyramide : d’où viennent les blocs de pierres utilisés ? Comment la pyramide a-t-elle pu être bâtie si rapidement ? À quoi servent les conduits d’aérations ? Pourquoi les chambres funéraires découvertes aujourd’hui sont-elles positionnées de la sorte ? Où sont les momies des souverains ?

À ces interrogations, nous pouvons répondre aux deux premières avec précision, les autres n’étant que des hypothèses.
D’après un papyrus écrit par Merer (l’un des chefs de chantiers de la pyramide), découvert il a quelques années, les blocs de calcaires et de granites proviennent du sud de l’Égypte.
Pour répondre à la seconde question, il faut avoir en tête que pour construire une structure d’une telle ampleur en si peu de temps, il faut qu’un bloc de pierre soit posé toutes les deux minutes. Ce sont quelques milliers d’ouvriers qui s’affairent à l’ouvrage. Dans le lot, il y avait des esclaves mais également des hommes libres. Ils vivaient dans un village non loin et travaillaient durant les mois où le Nil était en crue car les champs étaient inondés.
Par la suite, certains scientifiques se sont demandé si les conduits d’aérations n’eurent pas un rôle religieux, de manière à laisser sortir l’âme des souverains.

Enfin, est venue la question de la superposition des chambres funéraires, une théorie qui est considérée comme étant « positiviste », disant que les chambres sont placées par ordre de construction de la plus basse à la plus haute. Cela voudrait-il dire que les chambres dites du roi et de la reine sont des leurres pour berner les pilleurs ?

Mais le plus grand mystère reste bien celui de la non-présence de momies dans les chambres funéraires.

Ce monument n’a-t-il jamais servi ? Les momies ont-elles été volées ? Se trouvent-elles dans une cavité secrète encore inexplorée ? Tant de questions autour de cet édifice dépeignent les fantasmes.

Khéops, un homme et une œuvre au cœur de nombreux fantasmes encore aujourd’hui ?

L’homme étant méconnu, le fantasme est difficile. En revanche, sa pyramide est au cœur de nombreuses thèses et œuvres au fil des siècles. Tout d’abord, la construction de l’édifice est attribuée au dieu Hermès dans la tradition arabe. Il en est fait mention dans le livre d’Hitat, écrit en 1430 par Muhammad al-Maqrizi (1364-1442). Ensuite, de multiples thèses sont émises, mais celles-ci ne seront pas toutes énumérées, telles que la construction fut l’œuvre du dieu biblique, de la civilisation atlante ou encore d’une civilisation extraterrestre. Ces nombreuses théories ont mené à des œuvres contemporaines.
De multiples livres, bande-dessinées, films, séries, ou encore jeux-vidéos abordent de près ou de loin la Grande pyramide de Khéops : Tomb Raider : La Révélation finale, Lara Croft 1999 et Assassin’s Creed : Origins 2017 (jeux vidéo) ; la série télévisée Stargate SG-1 diffusée de 1997 à 2007 ; la bande-dessinée Astérix et Cléôpatre, publiée en 1965 ; le dessin-animé :  Les Turbo Momies en 1997 ; Ou encore le film, Transformers 2 : La Revanche en 2008.

Et vous, que pensez-vous de Khéops et de ses mystères ?


[1] Civilisations précolombiennes : terme qui désigne les anciennes civilisations d’Amérique telles que les Olmèques, Toltèques, Zapotèques, Mixtèques, Aztèques et Mayas, mais également les Incas, Moches, Chibchas et Cañaris.

[2] Sept Merveilles du Monde : ce sont la pyramide de Khéops à Gizeh, les Jardins suspendus de Babylone (dans l’ancienne Mésopotamie), la statue de Zeus à Olympie (en Grèce), le temple d’Artémis à Éphèse (en Grèce), le mausolée d’Halicarnasse (en Asie Mineure, actuelle Turquie), le colosse de Rhodes (sur l’île de Rhodes en Grèce) et le phare d’Alexandrie (en Égypte).

[3] Vizir : Désigne un fonctionnaire de haut rang, jouant un rôle de conseiller ou de ministre auprès des dirigeants musulmans.

[4] Calife ou Khalife : Souverain musulman, successeur du prophète Mohammed, investi du pouvoir spirituel et temporel


Sources :
PIETRALUNGA Audrey (rédactrice-coordinatrice), La Grande Histoire de l’Antiquité, Les Pharaons, Partez à la découverte de l’histoire des célèbres rois de l’Egypte ancienne, Hors-série, version enrichie, édition, Future Publishing, Paris, 2018.

Les 5 mystères de la pyramide de Khéops : https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/egypte-les-5-mystères-de-la-pyramide-de-kheops_103837

Quelle histoire, Les mystères de la Grande Pyramide, Merveille de l’Egypte antique, Paris, Janvier 2019.

Vidéos:
Les révélations des Pyramides, les secrets de la construction, Partie 1 et 2 – Investigation et Enquêtes – 2016
Partie 1 : youtube.com/watch?v=fDMTYUGa1_4
Partie 2 : youtube.com/watch?v=VOEqFQhe55U

Les chiffres affolants de la pyramide de KhéopsNat Géo France – 2020youtube.com/watch?v=ITYFvAP98qs

Tombeau de KhéopsNat Géo France – 2014youtube.com/watch?v=0591SUzUz_M


Images :
1/ Complexe funéraire de Gizeh – https://geo.img.pmdstatic.net/fit/https.3A.2F.2Fprd-dst-website-statics.2Es3.2Eeu-west-1.2Eamazonaws.2Ecom.2Fcontent.2Fuploads.2F2021.2F01.2Fegypt-2267089_1920.2Ejpg/1800×675/background-color/ffffff/quality/90/picture.jpg

2/ Statue du pharaon Khufu – conservée au sein du musée Rosicrucian Egyptian Museum – San José – Etats Unis

3/ Schéma des Mastaba aux Pyramides – http://mag.monchval.com/egypte-des-mastabas-aux-pyramides/

4/ Mastaba de Chepseskaf dite Mastaba Al-Faraoun – VIème siècle – http://www.egyptarchive.co.uk
5/ Les grandes pyramides de Gizeh – https://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/archeologie-ont-ete-construites-pyramides-egypte-5199/

6/ Nécropole de Gizeh – https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ee/Giza_pyramid_complex_%28map%29_fr.svg

7/ Pyramide de Khéops – https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kheops-Pyramid.jpg
8/ Intérieur pyramide de Khéops – https://evasion-online.com/imagearticle/2015/02/pyramide-de-Kheops-interieur.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :